Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Victoire du FN aux européennes

victoire fn,élections européennes,benjamin biolay,bhl,yannick noah,chant des partisans,socialisme,bernard henri levy

 

 

 

 

 

 

 

Aux armes citoyens ! Péril en la demeure ! Le FN vient de foutre une branlée (dixit Cambadélis) aux forces du bien. Remarquez, si j’en crois nombre de fins analystes, 25/100 de 44/100 de votants, ce n’est pas tant que ça. Un dixième des français seulement. Trois pelés et un tondu, en quelque sorte. Faut pas demander pour les 14/100 du PS…Mais passons.

Déjà, nos bataillons d’artistes subventionnés sont au garde à vous pour défendre la vraie France. Yannick Noah, qui aime profondément notre pays (excepté pour y payer l’impôt sur le revenu) a pris la parole. Dieu merci, il ne nous a pas pondu de nouvelle chanson. Benjamin Biolay, en revanche, a composé un remake du chant des partisans. Entre deux séquences qui ressemblent à de la musique d’ascenseur, d’indigestes couplets qui rappellent le rap, et un refrain qui reprend la première phrase de la chanson mère sur un rythme différent. Y a pas à dire, les socialos de 39-40 écrivaient mieux.

Notre ami BHL, quant à lui, satisfait de son travail en Lybie, où règne désormais le chaos le plus total, s’est fendu d’une tribune délicieusement inquisitoire, dans la plus pure tradition mosaïque (à ceux qui me croient mauvaise langue, je conseillerais une lecture du Deutéronome, qui enjoint de mettre à mort ceux qui ne pensent pas comme il faut). Dans ce texte inspiré, BHL nous rappelle qu’il est interdit de préférer Poutine à l’oncle Sam. De dénoncer l’influence des Emirats pétroliers. De remettre en cause les guerres ou tentatives de guerres coloniales des néoconservateurs contre la Lybie, la Syrie, etc. Et bien sur, de s’opposer à l’islamisation de l’Europe.

Belle philosophie, en vérité, qui explique au peuple qu’il a mal voté, et nous montre comment il faut penser. Le tout au service des néoconservateurs américains et de leurs chienchiens orientaux. Merci de nous montrer la voie de la lumière, Bernard !

Laissons de coté la fantomatique et grotesque mobilisation de quelques lycéens et étudiants bobos gauchistes, qui feraient mieux de réviser leurs examens, et essayons à notre tour de réfléchir sur la montée du FN. Pour ma part, je pense que pour endiguer le vote FN il faudrait :

-Que les français se sentent davantage écoutés par un président complètement autiste, qui les « entend », sans jamais dévier de sa ligne.

-Que la gauche redevienne sociale, au lieu de verser dans les diversions sociétales et antiracistes, qui ne sont, chacun s’en rend compte, que des écrans de fumée destinés à faire oublier les vrais problèmes, et à rétribuer des lobbys et des communautés pour leur soutien.

-Que la droite redevienne nationale, au lieu de ne penser qu’au pognon. Cette « droite, républicaine, libérale et modérée », les français finissent par s’en rendre compte, n’est qu’une vieille pute sans conviction, obnubilée par le fric.

-Que la classe politico-médiatique retrouve une VRAIE diversité, afin que se mette en place un débat politique authentique, à la place de cet actuel dialogue de sourds entre putes du système et dissidents plus ou moins inspirés.

-Et par pitié, que BHL, Bruel, Biolay, Noah et compagnie ferment leur gueule. Parce qu’avec des ennemis pareils, le FN n’a pas besoin d’amis.

Écrire un commentaire

Optionnel