Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A quoi joue l'occident ?

BHL, TobroukC’est une question existentielle que je me pose ces temps-ci. Grâce à BHL, notre James Bond à nous, et à sa reine d’Angleterre, on a éradiqué l’infâme dictature de Libye. Kadhafi le tyran, qui était aussi un baiseur invétéré selon certains spécialistes en entrejambe, a été lynch…euh renversé par le peuple libre qui ne demandait que nos bomb…notre aide pour instaurer un calif… la démocratie pardon.

Aujourd’hui, la Libye respire l’air délicieux de la liberté. Des mosquées soufies sont détruites à Tripoli et ailleurs, certes. On ne va pas en faire un plat. Les autorités disent vouloir instaurer la charia ? C’est leur culture après tout ma bonne dame !

C’est pareil en Tunisie : ok, les élections ont donné une majorité à Enardada. Mais ce sont des islamistes mo-dé-rés ! Vu qu’islamiste veut dire « musulman extrémiste», faudra m’expliquer ce qu’est un « musulman extrémiste modéré »… D’autant plus que ces gens qui parlent démocratie et liberté dès qu’une caméra occidentale se ramène adoptent, étrangement, un tout autre discours en privé.

Idem en Egypte : 25/100 pour les salafistes (des radicaux radicaux), 50/100 pour les frères musulmans (des radicaux modérés), des miettes pour les autres. C’est beau la démocratie.

Petit bonus, le Mali, ou un Afghanistan africain est en train de se mettre en place, avec à la clé destruction de patrimoine historique (les mausolées de Tombouctou notamment), mutilations, oppression des femmes et tutti quanti. Tout ça grâce aux armes de Khadafounet, que nous lui avons données… euh vendues (oui oui, on lui a vendu 300 millions d’euros d’armes après lui avoir donné 300 millions d’euros pour la libération des infirmières bulgares. C’est une vente ça, non ?) , et dont les islamistes se sont emparées. On aurait voulu le faire exprès, on ne s’y serait pas pris autrement.

Non content de ce merdier, qui a livré des régions entières aux islamistes (plus ou moins modérés), de la Tunisie à L’Egypte en passant par le Mali, on veut à présent faire la guerre à la Syrie. Déjà, l’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie lui fournissent des équipements militaires, le tout probablement supervisé par divers services occidentaux. Selon les plus éclairés, il faudrait clouer au sol l’aviation syrienne, pour détruire cet infâme régime et instaurer une bonne fois pour toute une démocratie à l’égyptienne. Brillant.

L’Arabie saoudite a contribué activement à écraser la révolte au Bahreïn. Les rebelles, en l’occurrence, étaient de vilains chiites. Ça explique pourquoi ça m’émeut personne à l’ONU j’imagine, et pourquoi personne n’appelle à une action armée au Bahreïn.

Reste une question : que gagne l’Europe, la France à jouer le jeu du Qatar et des USA, contre des dictatures locales, qui certes ne sont pas une panacée, mais ne sont une menace que pour leur peuple (ou à la limite, régionale), pour favoriser l’islamisme, qui est un danger international de premier ordre ?

La guerre en Syrie est bien plus qu’une guerre civile, opposant un tyran et des rebelles. C’est une guerre entre sunnisme et chiisme. C’est une guerre indirecte entre différentes puissances. Et celles qui soutiennent les révolutions arabes sont loin d'être toutes des démocraties irréprochables. Il serait nécessaire que tout le monde le comprenne, pour se demander s’il est bien judicieux de prendre part à cela.

Pour les plus curieux, je suggère aussi la lecture de l'article "Guerre sainte en terre d'islam" de pierre Conesa, qui change du bourrage de crane médiatique qu'on nous sert à longueur de journée:

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2012/08/31/10001-20120831ARTFIG00505-guerre-sainte-en-terre-d-islam.php

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel